L’avantage promo sur les formats spéciaux


Voici une exemple assez classique d’opération combinant un format spécial (ou choc, familial, essai, éco, découverte, etc.) et une remise.
Le plus souvent, le format spécial, conçu pour la promotion, présente un avantage économique par rapport au format standard, en termes de prix au kilo.
Le cumul de ce dernier avantage et de l’avantage promotionnel peut donc en termes économiques dépasser les 34 % autorisés par la loi Egalim sur les denrées alimentaires.
Mais la loi ne retient que les réductions « annoncées ». Par ailleurs, les textes de la DGCCRF précisent bien que les annonces littéraires sont autorisées, même si elles induisent une notion économique.

Format spécial et loi Egalim

> Décryptage promotion

Cette combinaison est une des voies principales d’adaptation de l’esprit de la loi Egalim. La DGCCRF a sans doute considéré qu’un contrôle de l’avantage économique réel était de fait très difficile à mettre en œuvre. Cette forme de combinaison ne pose donc pas de problème si l’avantage consommateur est exprimé de façon littéraire. Mais attention, pour que l’offre soit attractive et donc efficace, encore faut-il que le shopper ait une perception juste de l’avantage consommateur. Or, il n’a qu’assez rarement une perception juste des prix habituels, sauf sur quelques produits phares (Nutella, Coca-Cola, etc.)

Vous aimerez aussi...