Carrefour double la cagnotte, dès 100 € d’achat

Source : prospectus Carrefour 23 septembre 2019 .


L’offre est plutôt simple et très attractive. Pour 100 € d’achat dans tout le magasin, les euros cagnottés sur 18 pages de ce prospectus sont doublés ! Il s’agit pour l’essentiel de produits alimentaires qui couvrent pratiquement toutes les catégories. Curieusement pourtant, une page est consacrée à des produits DPH.
Les taux sont pour l’essentiel de 34 %, à l’exception notable de l’alcool. C’est à dire que le taux bonifié est le plus souvent de 68 %.
En conséquence, on peut remplir un bon chariot familial avec une économie assez exceptionnelle.
L’offre est bien sûr mise en exergue sur la page de couverture. Elle est explicitée sur la pleine page ci-dessous, avec une explication pédagogique très claire en bas de page.

Carrefour. Vos euros cagnottés sont doublés.

> Décryptage promotion

Cette offre est bien évidemment une réponse à l’encadrement des promotions sur les produits alimentaires, imposé par la loi Egalim. L’achat d’un minimum de 100 € est certes assez élevé par rapport à un panier moyen, mais plutôt accessible pour un foyer avec enfants, cœur de cible de l’enseigne.
Si le principe reste assez simple, il pose toutefois un problème de compréhension pour le shopper. Comment comprendre que le doublement de la cagnotte ne s’applique qu’aux produits alimentaires ? Il n’a pas en effet connaissance précise de la loi Egalim.

En tout cas, l’opération va permettre à l’enseigne de rebâtir son image de compétitivité prix/promo. Et bien sûr générer un trafic supplémentaire important chez les shoppers opportunistes et aussi augmenter le panier moyen.

Quelle rentabilité ?

Maintenant, elle est d’un coût important et d’une rentabilité douteuse au moins court terme. En effet, la contrainte des 100 € amène l’enseigne à proposer une offre très large couvrant de nombreux besoins. Les offres hard-selling d’antan (BOGOF, remises 70 %) avaient une fonction d’appel sur le fameux principe de Bernardo Trujillo : un îlot de pertes dans un océan de profits. Dans cette configuration, l’ilot va bien grossir !
Par ailleurs, si les marques vont bien sûr être mises à contribution pour financer les 34%, il est peu probable qu’elles le soient sur le doublement de la cagnotte qui est une offre d’enseigne.

Quelle légalité vis à vis de l’encadrement des promotions ?

Qu’en est-il maintenant de la validité juridique de l’opération ? N’étant pas juriste, je ne me prononcerai pas. On peut au moins avancer qu’elle n’est pas trop dans l’esprit d’un encadrement des promotions …. L’enseigne considère peut-être que les remises cagnottes sur des produits déterminés ne se confondent pas avec un doublement de la cagnotte sur une base minimum d’achat, et donc non sur des produits déterminés. Ces deux opérations seraient alors indépendantes. Nous sommes impatients de connaître les éclaircissements de Carrefour !

Vous aimerez aussi...