Des BOGOF panachés chez Intermarché

Source : prospectus Intermarché – 24 février 2020


A la suite notamment de Carrefour, Intermarché se décide à exploiter ce mécanisme particulier et difficile à interpréter.
Suite à une interprétation trop large, la DGCCRF a récemment précisé ses possibilités d’utilisation. En résumé, en limiter l’utilisation à des produits non similaires.

Dans ce prospectus Intermarché propose une série de lots sur ses marques distributeurs, avec des différences assez bien affirmées et le plus souvent des complémentarités d’utilisation (biscuits + jus d’orange, brioche + confiture, jambon + raclette). Jusqu’ici pas de problème par rapport aux lignes directrices de la DGCCRF.
Mais plus interpellant deux offres, ci-dessous, avec des produits bien similaires mais de marques différentes.

Bogof panaché chez Intermarché

> Décryptage promotion

Deux bouteilles de vins ou de champagnes de marques différentes ne sont certes pas identiques mais on peut pourtant les considérer comme « similaires ». Intermarché n’est-il pas ici hors des clous ? Nous nous interrogeons.

Revenons à l’interprétation de la DGCCRF. Celle-ci considère que ce mécanisme est une vente à prime et donc sans limitation de valeur depuis l’application de la directive PCD. Dans un premier temps, le BOGOF panaché était donc autorisé dès lors que le produit n’était pas strictement identique : une simple différence de variété permettait donc de l’autoriser.
Mais cette latitude menant à contourner la limitation des 34 %, la DGCCRF a serré les boulons en excluant les produits similaires avec des exemples précis, dont notamment les différentes variétés de champagne.
Se pose donc une question de sémantique : un produit de nature identique est-il similaire ou non, dès lors qu’il est d’une marque différente ?

Profitons de cet article pour apporter des précisions sur la communication de l’offre. Celle-ci doit donc dire qu’un produit porteur offre un autre produit offert. Et non offrir une remise sur une combinaison de deux produits (exemple d’une opération d’août 2019). Le raccourci « 1+1 offert » est acceptable mais un peu limite. Avec son « + 1 offert« , Intermarché est plus clait. Mais attention, la mention « soit 30 € les 2 » dans le cercle orange induit en revanche une idée de lot et non de prime.

Vous aimerez aussi...