J’aime mon bistrot

Source : https://www.jaimemonbistrot.fr.


On le sait, le circuit CHR est un des secteurs économiques les plus touchés par la crise économique installée probablement pour plusieurs mois. Or, le fameux et symbolique « bistrot » à la française est le lieu privilégié de notre sociabilité.
Dans un esprit de solidarité, les fournisseurs de ce circuit (fédérés, semble-t-il, par France Boissons) viennent de lancer une opération très originale. Celle-ci a pour objectif d’apporter trésorerie et soutien moral à ce circuit.

Le principe ? les clients sont invités à acheter des « bons d’achat », à utiliser une fois les établissements rouverts. Les sommes proposées vont de 1,50 € (un petit café) à 50 € (une « petite bouffe »). Ils peuvent également envoyer un message de soutien et partager l’initiative.
Les fournisseurs offrent un abondement de 50 %, dans la limite de 50 €, pour les 20 000 premiers bons payés.
Les bistrots doivent au préalable s’inscrire pour bénéficier de l’opération et aussi bénéficier des conseils d’experts et échanger avec d’autres professionnels.

J'aime mon bistrot

> Décryptage promotion

Cette opération est très imaginative et tout à fait remarquable. Elle sera sans doute plus efficace en termes de soutien moral qu’en apport de trésorerie substantiel. Techniquement, on peut la qualifier de « deal différé », c’est à dire une forme de bon d’achat payant, utilisé par les sites de commerce électronique (Groupon, Veepee, etc). Mais ici le bon d’achat ne permet pas d’obtenir une réduction sur la prestation de services. En revanche, les fournisseurs offrent un abondement de 50 %.
Petite interrogation ? Que deviennent les bons d’achat en cas de fermeture définitive de l’établissement, cas qui risque malheureusement e s’avérer fréquent ?
Cette opération est en phase de démarrage et reste encore limitée en termes d’inscriptions d’établissements. Il serait souhaitable qu’elle soit bien communiquée et pas seulement par des médias numériques.

Vous aimerez aussi...