Le Black Friday en recul en hypers

Sources : Nielsen – LSA 11 décembre 2019.


Le Black Friday est à l’origine une opération développée par le E-commerce mais aujourd’hui généralisée et avec un poids très important du commerce traditionnel (78 %).
Par ailleurs, l’opération est maintenant déployée sur deux semaines, avec donc un risque d’essoufflement.
Nielsen compare ici les ventes des trois dernières années, le jour du Black Friday et les 2 semaines d’action.

Premier enseignement, Le Black Friday marche bien le jour dit. Pour un chiffre moyen en non-alimentaire de 49 M€ le vendredi, on constate un doublement avec le Black Friday, avec une très légère progression en 2019 (103 M€ vs 102 M€)

Mais sur les deux semaines, le bilan est négatif puisque les ventes passent de 164 à 152 M€ !

Black Friday en hypermarchés

> Décryptage promotion

Le Black Friday semble ainsi s’essouffler, au moins dans le circuit hypermarchés qui, rappelons-le, souffre déjà beaucoup sur le non alimentaire.
Faut-il y voir les effets du mouvement opposé à cet événement, avec notamment l’idée du Green Friday et l’amendement visant son interdiction ? Nous ne le pensons pas.
Mais malgré cette baisse, cet événement reste incontournable pour les hypermarchés. Ceux-ci ne peuvent bien sûr laisser la voie libre au E-commerce et aux spécialistes. Mais c’est aussi une bonne opportunité de création de trafic

On peut toutefois noter que l’allongement plutôt inconsidéré de la période d’action nuit à son impact et à sa lisibilité.

Vous aimerez aussi...